5  -  Techniques d’IVG en fonction de l’âge gestationnel

Dans tous les cas où cela est possible, les femmes doivent pouvoir choisir la technique, médicale ou chirurgicale, ainsi que le mode d’anesthésie, locale ou générale.

5 . 1  -  Techniques

Il existe deux techniques : 

  • la technique chirurgicale : elle repose sur la dilatation du col et l’évacuation du contenu utérin par aspiration dans des conditions strictes d’asepsie. La dilatation du col peut être récédée d’une préparation cervicale médicamenteuse. Il s’agit d’un acte chirurgical ;
  • la technique médicale : elle repose sur l’association de l’antiprogestérone (mifépristone) et de prostaglandines.

5 . 2  -  Choix de la technique

Il est déterminé, aussi souvent possible, en concertation avec la patiente.

5 . 2 . 1  -  Jusqu’à 7 SA révolues (49 jours)

La femme a le choix entre les deux techniques, chirurgicale et/ou médicale. Généralement, l’option médicale est celle le plus souvent retenue par les patientes.

5 . 2 . 2  -  De 7 SA + 1 jour à 9 SA (de 50 à 63 jours)

Les deux techniques, chirurgicale ou médicale, sont utilisables selon les disponibilités et le choix de la patiente.

Pour la technique chirurgicale, une préparation cervicale médicamenteuse est recommandée chez la nullipare. Elle repose sur : 

  • mifépristone 200 mg per os 36 à 48 heures avant l’aspiration ;
  • ou misoprostol 400 μg par voie orale ou vaginale 3 à 4 heures avant l’aspiration.

5 . 2 . 3  -  De la 9 SA + 1 jour à la 14 SA (de 64 à 98 jours)

La technique chirurgicale est la technique de choix.

Une préparation cervicale médicamenteuse est recommandée et est identique à celle décrite précédemment.

L’évacuation utérine repose sur l’aspiration endo-utérine à l’aide d’une canule et lorsque cela est nécessaire sur l’utilisation de pinces spécifiques (notamment au-delà de 12 SA c’est-à-dire de 85 jours à 98 jours).

5/11