4  -  Mesures associées

Il faut penser à vérifier le groupe sanguin de la patiente afin de prévenir si besoin l’allo-immunisation anti-D (pas mis = zéro). S’il y a une anémie après le traitement, elle doit être traitée (fer ou transfusion). Il faut insister sur la prévention secondaire, par exemple encourager l’arrêt du tabac. S’il y a un doute sur des séquelles d’IGH, il faut proposer le dépistage des IST à la patiente et à son partenaire. Enfin, un soutien psychologique peut être nécessaire.

Le traitement conservateur (méthotrexate ou salpingotomie) doit toujours être privilégié pour préserver la fertilité (pas mis = zéro). Les chances de grossesses futures sont moins importantes si la patiente a plus de 35 ans et/ou a un antécédent d’infertilité ou de maladie tubaire. Le risque de récidive est d’environ 20 % et ne varie pas selon le type de traitement. La patiente doit néanmoins bénéficier d’une échographie précoce pour la grossesse suivante.

5/6