Points essentiels
  • L’HTA se définit comme une PAS ≥ 140 mmHg et/ou PAD ≥ 90 mmHg à au moins deux reprises mesurée au repos en position de décubitus latéral gauche ou en position semi-assise.
  • 5 à 10 % des grossesses se compliquent d’HTA ; parmi elles 10 % présenteront une pré-éclampsie.
  • La principale complication de l’HTA gravidique est la pré-éclampsie.
  • En l’absence de signe de gravité, la prise en charge se fait en ambulatoire et ne nécessite pas de traitement spécifique.
  • En cas d’HTA sévère un traitement antihypertenseur est nécessaire.
  • La survenue d’une pré-éclampsie et de ses complications impose une hospitalisation et doit faire envisager une extraction fÅ“tale.
  • À distance de l’accouchement, il faut s’assurer de la disparition de l’HTA, rechercher et corriger les facteurs de risques cardio-vasculaires associés.
  • En cas de pré-éclampsie ou de retard de croissance intra-utérin d’origine vasculaire, il faudra prévoir un traitement préventif par aspirine 100 mg par jour lors d’une prochaine grossesse.