6  -  Principes de la prise en charge thérapeutique

Le seul véritable traitement est la terminaison de la grossesse, mais il ne se justifie que dans les formes sévères ou proches du terme. Le traitement médical antihypertenseur n’est qu’un traitement adjuvant d’intérêt limité. Il fera partie d’une prise en charge établie au mieux de manière collégiale et multidisciplinaire.

En cas d’HTA légère ou modérée sont prescrits :

  • la surveillance en externe ;
  • le repos (arrêt de travail) ;
  • un traitement médical antihypertenseur en monothérapie (d’indication et d’intérêt discutés) ;
  • une surveillance renforcée : consultation tous les 10 jours environ, bilan biologique régulier, échographie mensuelle avec Doppler utérin (à 22 SA, à contrôler si pathologique) ;
  • au 9e mois, discuter un déclenchement artificiel du travail en fonction des conditions obstétricales.

En cas d’HTA sévère ou de pré-éclampsie sont prescrits (cf. chapitre « Syndrome pré-éclamptique ») :

  • les formes légères ou modérées qui autorisent une surveillance ambulatoire jusqu’au 9e mois, puis feront discuter un déclenchement artificiel du travail au début du 9e mois (au mieux de manière collégiale et multidisciplinaire) ;
  • les formes sévères qui imposent :
6/10