2) Les tumeurs bénignes d’origine non dentaire

La classification de ces tumeurs repose sur l’identification macroscopique et microscopique du tissu reproduit par la tumeur, autrement dit le critère d’identification n’est pas la nature hypothétique de la cellule dont est censée provenir par prolifération la tumeur, mais le type de cellules et de tissu reproduit par la prolifération tumorale.
Nous ne ferons que les citer, car leur aspect clinique et radiologique ainsi que leur traitement sont identiques à ceux rencontrés dans les localisations sur d’autres os.
 
Tumeurs osseuses
On distingue :
 
Tumeurs cartilagineuses
On distingue :
 
Tumeurs conjonctives

Parmi les tumeurs conjonctives, la dysplasie fibreuse est de localisation cranio-faciale très fréquente (Figures 6a, 6b).
Citons également les tumeurs à cellules géantes (tumeurs à myéloplaxes ; granulome central réparateur à cellules géantes) et le chérubinisme (localisation essentiellement angulo-mandibulaire, parfois maxillaire).

Figures 6a, 6b : Dysplasie fibreuse

6/7