2) Les kystes d’origine non dentaire

Les kystes fissuraires

Les kystes fissuraires sont des kystes par inclusion épithéliale au niveau des fentes faciales embryonnaires.
Le diagnostic est suspecté sur la topographie :

Le diagnostic est conforté par le fait qu’il n’existe radiologiquement aucune relation vraie avec les dents et que les tests de vitalité de ces dents sont positifs.

Figure 3 : Kyste globulo-maxillaire
Les kystes du canal nasopalatin (ou kystes du canal incisif)

L’origine des kystes du canal nasopalatin reste discutée, attribuée le plus souvent à la prolifération des débris épithéliaux, parfois au recouvrement du canal incisif.

Ils se traduisent radiologiquement par une image lacunaire médiane rétro-incisive supérieure, classiquement en forme de cœur, le plus souvent cerclée d’un liseré dense.


4/7