4 . 6 . 1  -  Macroangiopathie

  • La macroangiopathie correspond à l'athérome associé à la médiacalcose (calcifications de la paroi) et désigne les complications liées à l’atteinte des moyens et gros vaisseaux sanguins.
  • L'atteinte cardiaque est une cause majeure de mortalité chez les diabétiques. Il faut y penser devant une symptomatologie d’angor (lien cardiologie) mais également devant des symptômes indirects :
    • déséquilibre inexpliqué du diabète,
    • dyspnée d'effort,
    • accidents emboliques, par le biais de troubles aigus du rythme cardiaque,
    • symptomatologie vague inexpliquée.
  • En effet, dans près de la moitié des cas, l'infarctus du myocarde est cliniquement silencieux.
  • Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques sont beaucoup plus fréquent chez le diabétique.
  • L'artériopathie des membres inférieurs est fréquente et essentiellement distale (atteint les artères de petit calibre). Le tableau clinique s'étale de la claudication intermittente, qui se traduit par une douleur ou une faiblesse musculaire survenant lors de la marche et imposant l'arrêt de l'effort, à l'oblitération complète qui se traduit par une douleur de repos et/ou par des troubles trophiques.
  • L'artériopathie des membres inférieurs est fréquente et essentiellement distale (atteint les artères de petit calibre). Le tableau clinique s'étale de la claudication intermittente, qui se traduit par une douleur ou une faiblesse musculaire survenant lors de la marche et imposant l'arrêt de l'effort, à l'oblitération complète qui se traduit par une douleur de repos et/ou par des troubles trophiques.

34/39