4 . 5  -  Complications aigues du diabète


Acidocétose diabétique


L'acidocétose est la conséquence d'une carence en insuline. Sa survenue est favorisée par des facteurs intercurrents : stress, infections, infarctus du myocarde, inobservance, etc... En plus d’entraîner une hyperglycémie, l’insulinopénie entraîne une augmentation de la lipolyse (dégradation du tissu adipeux) qui entraîne la formation de corps cétoniques et la survenue d’une acidose métabolique.

Le tableau clinique de la phase de cétose simple, qui peut durer de quelques heures à quelques jours, associe:

  • Syndrome cardinal modéré avec polyurie et polydipsie (déshydratation), asthénie, anorexie
  • Syndrome de cétose modéré avec haleine cétonique inconstante, troubles digestifs mineurs.
  • En l'absence d'intervention thérapeutique apparaissent des troubles de la conscience : stupeur ou confusion, puis un coma calme, profond, sans signe de localisation neurologique. C’est une urgence diagnostique et thérapeutique.
  • Le tableau clinique associe alors :
  • Un syndrome cardinal sévère avec une déshydratation globale (symptôme majeur) :
    • extra cellulaire : pli cutané, cernes périorbitaires, voire collapsus (hypotension artérielle, oligurie, tachycardie)
    • intracellulaire : sécheresse des muqueuses, soif intense, hyperthermie
  • Un syndrome de cétose
    • Haleine cétonique (classiquement odeur de pomme reinette)
    • Troubles digestifs francs : Nausées, vomissements et douleurs abdominales intenses, diarrhée;
  • Un syndrome d’acidose métabolique :
    • Troubles respiratoires : polypnée voire dyspnée de Kussmaul (à 4 temps) pour lutter contre l’acidose
    • Troubles neurologiques : stupeur, syndrome confusionnel voire coma calme et profond sans signe de localisation
  • Une glycosurie et une cétonurie importante à la bandelette urinaire (3 ou 4 croix)

Coma hyperosmolaire


Moins fréquent que l’acidocétose diabétique il résulte d’une hyperglycémie majeure. Il touche principalement les personnes âgées.

La symptomatologie clinique s’installe très progressivement :

  • grande déshydratation intra-cellulaire qui domine la tableau ;
  • troubles profonds de la conscience ;
  • hyperthermie ;
  • glycosurie (3 croix) à la bandelette urinaire
  • oligoanurie succédant à une diurèse initialement conservée ;
  • insuffisance rénale fonctionnelle ;
  • hypotension artérielle.
C’est également une urgence diagnostic et thérapeutique. Le pronostic est plus mauvais que celui de l’acidocétose.

32/39