1 . 5  -  Examen de la région cervicale


Inspection


Lorsque le goitre est volumineux, il peut être visible à l'inspection de la région cervicale. Dans le cas contraire, la première étape est de repérer la région thyroïdienne. La thyroïde normale n'est pas visible.

Figure 5 : Goitre simple

Palpation thyroïdienne

Elle se fait au mieux en se plaçant derrière le patient assis. La palpation doit être douce, en expliquant au patient ce que l'on est en train de faire.
On place trois doigts d'une main sur la ligne médiane du cou, juste en dessous de la machoire.
On descend lentement jusqu'à sentir le bord supérieur du cartilage thyroïde (c'est la première structure solide rencontrée). Le cartilage a un petit rebord à son sommet.
On descend le long du cartilage thyroïde jusqu'à ce que l'on rencontre un sillon qui le sépare du cartilage cricoïde (permier anneau trachéal). Ce sillon comprend une indentation sur la ligne médiane, la membrane crico-thyroïdienne (c'est le site utilisé en cas de trachéotomie d'urgence lors d'une obstruction des voies aériennes).
On descend en plaçant les trois doigts de chaque main de part et d'autre de la ligne médiane. La thyroïde s'étend sur 2 à 3 cm de haut, elle a une consistance molle.
En cas de doute, on peut demander au patient d'avaler sa salive ou lui faire avaler un peu d'eau. La thyroïde remonte au moment de la déglutition.

La palpation devra permettre de préciser :

  • si la glande est augmentée de volume ;
  • si cette augmentation est symétrique ou non ;
  • la consistance globale de la glande ;
  • la mobilité par rapport aux plans profonds ;
  • si l'on individualise en son sein des nodules, dont il faudra essayer de préciser le nombre, la localisation, la taille, la consistance.

Figure 6 : Palpation

L'examen se terminera par l'exploration des aires ganglionnaires cervicales notamment les chaînes cervicales antérieures et postérieures.

6/39