1  -  Epidémiologie

    
Les troubles de la marche et de l’équilibre peuvent conduire à des chutes. La chute est un accident fréquent chez la personne âgée : 30 % des plus de 65 ans et 50 % des plus de 80 ans chutent au moins une fois par an.

Après 65 ans, c’est la première cause de décès accidentel. Cinq à 10 % des chutes sont responsables de traumatismes osseux. Parmi les complications traumatiques des chutes, les fractures de l’extrémité supérieure du fémur sont les plus fréquentes. En France, les chutes des sujets âgés sont responsables de 50 000 fractures de l’extrémité supérieure du fémur.

Même en l’absence de traumatisme, l’incapacité pour la personne âgée de se relever est de mauvais pronostic. Un séjour par terre de plus d’une heure est un facteur de gravité avec risque de décès du patient dans les 12 mois suivants.

La chute chez le sujet âgé constitue un événement traumatisant sévère indépendamment de l’importance des conséquences du traumatisme. Le syndrome postchute survient dans environ un tiers des chutes.

1/6