Points essentiels
  • Devant une lésion osseuse d’allure tumorale, il convient de rassembler les arguments radiographiques en faveur de sa nature bénigne ou maligne.
  • Chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte jeune, une tumeur maligne est souvent primitive ; chez l’adulte après cinquante ans, les métastases osseuses sont les plus fréquentes.
  • Le principal but du bilan radiologique est la recherche de signes d’agressivité qui doivent faire poursuivre les investigations : en cas de lésion primitive : IRM ± TDM; en cas de lésion secondaire : TDM thoraco-abdomino-pelvienne, scintigraphie osseuse, ± bilan sénologique et dosage des PSA ; en dernier recours, biopsie.
  • En cas de métastase osseuse, la recherche étiologique est couronnée de succès dans 60 % à 80 % des cas.