Introduction

Le tissu osseux peut donner lieu au développement de tumeurs primitives dont certaines sont bénignes et d’autres malignes. Ces tumeurs sont généralement découvertes chez des adultes jeunes, des adolescents, voire des enfants. Le tissu osseux peut également accueillir des cellules métastatiques de provenance variée (épithéliomas ou, plus rarement, sarcomes ou carcinomes indifférenciés) ; ce sont les métastases osseuses, plus fréquentes dans la seconde moitié de la vie. Il peut enfin être agressé par le développement tumoral des cellules médullaires (hématosarcomes) dont l’exemple typique, le myélome multiple, est traité par ailleurs (voir chapitre 21).

1  -  Circonstances révélatrices


Ce sont le plus souvent, bien qu’elles puissent manquer, des douleurs que l’on rattachera à l’os par l’examen clinique et l’imagerie, des tuméfactions osseuses plus rarement, ou encore des fractures, survenant souvent spontanément ou pour une contrainte minime. Parmi celles-ci, une place privilégiée est à réserver aux fractures vertébrales (improprement dénommées « tassements vertébraux »). Il faut également citer la possibilité de découverte radiologique fortuite, sous forme d’une plage d’ostéolyse, d’ostéocondensation ou encore d’une image mixte.

1/6