2  -  Histoplasmose à Histoplasma capsulatum var. capsulatum-Physiopathologie

Les spores d’Histoplasma sont phagocytées par les macrophages où elles se transforment en petits éléments levuriformes (« petites formes ») et se multiplient. L’immunité anti-histoplasme est sous la dépendance des lymphocytes T, en particulier des CD4, et des cytokines pouvant stimuler la fonction macrophagique (rôle important de l’IFN╬▒). Chez les patients VIH avec un taux de CD4 bas, l’histoplasmose peut se réactiver de nombreuses années après la primo-infection. Les monocytes permettent la dissémination du champignon à tout l’organisme.

2/10