G. Cardiomégalies fœtales

1. Myocardiopathies

*Myocardiopathie dilatée :

- Dilatation et hypokinésie des cavités auriculaires et ventriculaires
- Régurgitation des valves auriculo-ventriculaire

*Myocardiopathie hypertrophique : Augmentation de l’épaisseur des parois ventriculaires et du septum inter-ventriculaire.

*Myocardiopathie restrictive :

- Hyperéchogénicité de l’endocarde
- Diminution de la compliance ventriculaire avec dysfonction diastolique, bas débit et parfois anasarque.

2. Rétrécissement aortique valvulaire

*Sténose serrée :

- Valves épaissies avec cinétique réduite
- VG dilaté et hypokinétique

*Sténose modérée :

- Diagnostic échographique difficile
- Parfois, dilatation post-sténotique avec flux accéléré et turbulent dans l’aorte ascendante

H. Tumeurs du cœur

Souvent histologiquement bénignes, elles peuvent devenir obstructives et avoir un retentissement hémodynamique significatif.
57 % de mortalité in utero (Groves 1992).

*Rhabdomyomes :

- Les plus fréquentes (60 % des cas)
- Souvent multiples
- Hyperéchogènes voire calcifiés
- De taille variable
- Des les ventricules ou le septum inter-ventriculaire
- Souvent associés à une sclérose tubéreuse de Bourneville
- Involution post-natale classique

*Fibromes :

- Unique le plus souvent
- Au niveau d’une paroi ventriculaire ou du septum inter-ventriculaire
- Soit hyperéchogène, soit isoéchogène

*Tératomes intra-péricardiques :

- Souvent volumineux
- Masse solide pédonculée
- Parfois responsable d’une compression du cœur
- Hétérogène (alternance de zones hyperéchogènes et kystiques)
- Epanchement péricardique
- Malformations associées (foramen ovale, CIV)

I. Epanchements péricardiques

- Espaces libres d’écho au pourtour des cavités cardiaques ,
- Parfois premier signe d’une anasarque
- Peut être secondaire à :

• Infection virale
• Anomalie chromosomique
• Tumeur myocardique ou péricardique

Page Précédente
Page Suivante
Sommaire