2  -  Cycles de lactation

2 . 1  -  Lactogenèse de stade I

La lactogenèse de stade I est également appelée phase colostrale. Elle débute pendant la grossesse et se termine 2 ou 3 jours après la naissance au moment de la montée laiteuse.

Pendant la grossesse la sécrétion de lait est freinée par le double rôle inhibiteur de la progestérone .surtout, et de l’┼ôstrogène secondairement. Au niveau hypophysaire, la progestérone freine la sécrétion de la prolactine, au niveau mammaire, elle empêche l’action de la prolactine sur la production de certaines protéines composantes du lactose.

La progestérone agit sur la perméabilité des jonctions serrées. C’est le moment où les jonctions cellulaires sont ouvertes et où le colostrum fabriqué est réabsorbé dans la circulation maternelle. Le lactose est ainsi retrouvé dans le sang et les urines maternels.

Dans les premiers jours qui suivent la naissance, un faible volume de colostrum est produit. Pendant cette période l’enfant a besoin d’une protection immunitaire et d’un apport nutritionnel. Cela permet au nouveau-né d’acquérir et de perfectionner sa technique de succion d’une part, et d’acquérir une protection des muqueuses digestives d’autre part. Le colostrum est riche en éléments provenant du sang maternel (eau, sels minéraux et immunoglobulines) par l’intermédiaire des jonctions intercellulaires qui sont ouvertes.

La lactogenèse de stade I se termine par une fermeture de ces jonctions. Ainsi quand la lactogénèse de stade II tarde à se mettre en place, ou bien lorsqu’un engorgement s’installe, le nouveau-né est exposé à un risque de déshydratation hypernatrémique par réouverture des jonctions intercellulaires avec passage d’eau et de sels minéraux provenant de la circulation maternelle.

2 . 2  -  Lactogenèse de stade II

La lactogenèse de stade II fait suite à la lactogenèse de stade I, elle est également appelée phase lactée.

La lactogénèse de stade II est déclenchée par la chute du taux des hormones placentaires : essentiellement la progestérone,. observée immédiatement après l’accouchement. Elle va entraîner une fermeture des jonctions intercellulaires, une modification de la sécrétion lactée et une augmentation du volume de lait produit et ce d’autant plus que l’extraction de lait intervient rapidement. La production de lait va augmenter pour s’adapter aux besoins de l’enfant :

  • 30 à 50 ml à J2,
  • 100 à 150 ml à J3,
  • 600 ml vers 2 semaines.
2/5