1  -  Pour comprendre

La menace d’accouchement prématuré se caractérise par l’association de modifications cervicales et de contractions utérines (CU) régulières et douloureuses entre 22 et 37 semaines d’aménorrhée (36 et 6 j).

Une naissance prématurée peut survenir spontanément (on parle alors de prématurité spontanée) ou peut être induite, par exemple naissance césarienne dans le cadre d’une pré-éclampsie. Ce chapitre traite de la prématurité spontanée.

Le but de la prise en charge est de retarder l’accouchement et de réduire le risque de complications néonatales. Le risque de complications est d’autant plus important que l’âge gestationnel de naissance est faible. La naissance prématurée est la cause principale de mortalité et morbidité périnatales. La tocolyse permet de retarder l’accouchement et la corticothérapie anténatale permet de réduire le risque de complications néonatales. Le risque de récidive lors de la grossesse suivante est important justifiant d’un bilan étiologique attentif bien souvent négatif.

  • La prématurité extrême ou très grande prématurité (< 28 semaines).
  • La grande prématurité (entre la 28e et la 32e semaine).
  • La prématurité modérée ou moyenne (entre la 32e et la 37e semaine).
1/6